Pour connaître un peu mieux l’œuvre d’Ai Weiwei, deux expos, l’une au Jeu de Paume à Paris (1) et l’autre au Martin-Gropius-Bau de Berlin retracent son parcours, ses théories et engagements, depuis New York dans les années 80 (période représentée à Paris mais sur laquelle se focalise Berlin) jusqu’à la tweetosphère en passant par Cassel et Shanghai.

 
«Crabe de rivière se dit "hexie" en chinois: c'est le mot vulgaire pour "censure" car sa prononciation en chinois est la même que celle du mot "harmonie". Or le gouvernement chinois invoque depuis 2004 la nécessité d'une "société harmonieuse" ("hexie shehui") pour justifier la censure qu'il impose. Par dérision, les internautes ont adopté cet euphémisme».
(Photo prise par Ai Weiwei spécialement pour «Libé»). (Ai Weiwei)